Exemple de PPMS à disposition de tous
Article mis en ligne le 19 juillet 2021
dernière modification le 13 juillet 2021

par HANTZ Olivier

Quelque soit le nom qu’on leur donne, Plan d’urgence interne Gestion des Menaces et des Risques Majeurs , Plan Particulier de Mise en Sûreté , etc. l’objectif de ce document est de s’organiser pour assurer la sécurité des usagers et des personnels lors d’un évènement grave.

le Groupe de travail PPMS du GP’sup 2019 vous présenté cette méthodologie adaptée des travaux de l’INRAE.

le Plan d’Urgence et de Crise est rédigé en s’interrogeant sur les conséquences plus que sur les causes. En effet, si on ne peut pas empêcher la survenue de l’évènement, on peut limiter la gravité de ses conséquences et anticiper l’évolution au sein de l’organisation de l’établissement dans une logique globale.

L’approche de cette méthodologie est plus pragmatique que celle du PPMS. Elle est pratico-pratique et est basée sur un système de boite à outils qui permet de faire face à la crise et qui est compréhensible par tous.

Le Plan d’Urgence et de Crise doit être adapté aux spécificités de l’établissement. Il prend donc en compte ses composantes (effectifs, qualité du bâti, activités sensibles (points névralgiques intrinsèques), ...) et les risques majeurs liés à son environnement (points névralgiques extrinsèques).

Il existe 3 niveaux de complexité de l’organisation de la gestion d‘urgence et de crise en fonction de la maturité de l’établissement sur ces questions.

1. Dispositif d’Urgence de Crise Minimum (Duc mini) outils de base obligatoires
2. Plan d’Urgence de Crise (PUC)
3. Plan de continuité d’activité (PCA)

Nous avons souhaité cet espace collaboratif, alors n’hésitez pas à déposer vos modèles de document en les anonymisant si vous pensez que cela peut aider d’autres membres du GPSUP.